Avertir le modérateur

01/06/2007

Propos du jour

Les angoisses d'une réminiscence "pétainiste", d'une menace "bolchévique" (qualificatif employé par Cohn-Bendit) que déclenchèrent l'annonce d'une "karcherisation" de l'esprit de Mai 68, sont le produit de l'affabulation mentale, toujours en déphasage sur le vivant présent en allant quérir ses arguments dans un passé qui n'est plus. Cet "esprit" largement boudé par les médias de la censure, s'est transformé, comme toute chose, et il a pris conscience des mécanismes de la conscience et des antagonismes véhiculés par le mental et la médiatique d'un égo collectif. La question qui se pose, d'une manière générale pourrait être celle-ci : que peut faire un chef contre la conscience ?. Peut-il imposer par la force des concepts rétrogrades, défenseurs de privilèges bâtis sur une économie qui porte en elle l'exclusion, l'opression?... On ne s'en sort pas avec des recettes, avec des parades, mais avec l'écoute, la prise en conscience de la résonance intérieure en soi-même de ce qui émane du vécu, en mettant de côté le mental. C'est la voie unitaire l'intelligence de la vie qui nous anime peut émerger. Mettre de côté tous ces emblêmes, ces idoles, ces opinions nourries par le conflit, ces fantômes et épouvantails, facilement reconnaissables, qui n'appartiennent qu'à une immaturité de l'être. Quand donc l'humanité réalisera-t'elle qu'un gouvernement établi sur la manipulation n'est jamais profitable ?... Ce n'est pas par la réaction impulsive qui procède du même schéma qu'elle attise, que nous pouvons aider la conscience à se transformer; c'est par la sagesse de l'acceptation intégrante, de l'activité non-agissante de l'observation dans laquelle nous accordons la grâce de l'expression à la situation, quelle qu'elle soit. C'est dans cette présence tranquille que nous voyons une situation critique se transformer d'elle-même, se désamorcer, par abaissement du niveau de tension basal. Toute autre processus, forme d'implication, est adventice, et ne résout rien ; cela ne fait que compliquer, qu'attiser les charbons sur le feu. Il n'est de gouvernement possible lorsque l'on transporte en soi la souffrance, la lutte, la défiance, et que l'on expose le visage de la vindicte. Quelle sont les forces en présence qui se rencontrent aujourd'hui? Ce sont tous les résidus du vieux cerveau, doctrinaires, discursifs et pragmatiques, qui se trouvent confrontés à la méditation, à l'ouverture, à une attitude entièrement nouvelle qui distingue clairement l'ectoplasmie du mental inflationné, de la présence réelle, libérée de la pensée étatique, de l'implication, des expériences individuelles et du contenu de la mémoire. Toute histoire mise en évidence fait partie de ce processus projectif qui divise les êtres. Le mental inflationné joue aujourd'hui ses dernières cartes, sur le point de lâcher-prise ou de sombrer dans la folie, entraînant le chaos.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu