Avertir le modérateur

02/06/2007

Le Huit de Pique - 3

Comment pouvez-vous avoir la preuve vivante d'une autre dimension? ne cessait-il d'interroger, de cette façon ignorante dont les cartes s'accommodent, projetant partout leur obnubilation d'une dépendance. - vous n'êtes qu'une collection de chromos maintenus ensemble par la mémoire ! lui répondait le gardien de la passe réveillé en pleine nuit, vous passez votre temps à produire des associations, que vous brandissez, frétillantes, comme le plus vil représentant de commerce; n'étant pas intéressé par la réalité, vous dispensez votre boniment pour attirer l'attention sur les objets du magasin : nom et formes. Du toc d'un bout à l'autre !. Comment pouvez-vous parler d'une quelconque "dimension" alors que vous êtes noyé dans les images !. Ici et maintenant, il n'y a rien à prendre, à exploiter; vous n'avez jamais à faire qu'à des apparitions. Ce que vous proposez n' est qu'un éventail de réactions, de vieux schémas, de projections idéalisées, de cataplasmes !. Rien d'intéressant. Ça ne vaut pas un clou !. - je me sens seul ! très seul ! répondit le Joker. - qui se sent seul ? - moi-même pardi ! - ce moi-même, est-il là lorsque vous n'y pensez pas ? Le Joker, carte/non-carte n'était capable de voir que des cartes dans un jeu de cartes. Sa qualité de non-carte lui aurait donné la possibilité de n'être plus rien, de le délivrer même de l'idée du rien, s'il ne s'était senti obligé de jouer son rôle de non-carte. Ainsi avoua-t'il cette nuit-là, malgré sa morgue habituelle, sa souffrance et son sentiment d'incomplétude au gardien de la passe. - informez-vous, mon vieux ! vous verrez que ce sentiment de solitude est un cadeau, une aubaine, qui vous pousse à vous informer. Le sentiment d'être irrelié vous conduit à un face à face dans lequel la carte Joker disparaît. Vous entrez alors en relation directe avec ce qui est; tout du moins : votre solitude se confie à la bonne porte. Si la carte ou la non-carte ne ressurgit pas, il y a tout à parier à ce que vous soyez entendu. Mais n'attendez rien !. Comme nous discutions ensemble à la veillée, le gardien et moi, celui-ci m'assura un jour que l'amour, la compassion et l'humour relevaient d'un domaine inanalysable qui n'apparaîtrait jamais que comme un mystère pour le cerveau avide de compréhension. Vous le saviez n'est-ce pas ?... et ceci ne peut être expliqué, même avec la meilleure volonté du monde. He bien figurez-vous qu'un jour, le Joker tenta de relever ce défi. Il prit évidemment ces mots selon son entendement et commença par m'expliquer que quand on joue un bon tour à quelqu'un, on n'en dévoile pas immédiatement les ficelles; "ça fait partie de la leçon". Qu'entendait-il par humour ?. Il voulait me dire par là : moquerie, donner des leçons, et comprenne qui pourra, ce qui est encore une façon de se moquer. Sur la compassion, il me dit que "c'était du théâtre"; il était au courant, lui, l'acteur. Il ajouta même que "cela cachait quelque chose", mais dans le cas où c'était sans mobile apparent, il demeura perplexe, se contentant de répéter : "je n'y crois pas". Enfin sur l'amour, il me débita d'invraissemblables enfantillages, enfin plutôt des ragots d'adolescents si vous voyez ce que je veux dire ; je préciserai même : des ragots de cartes à jouer !. des histoires de valets de Coeur, de rois de Trèfle, de dames de Pique... Il m'avait répondu avec son agenda ! rien que du décoratif !. Bon, passons !. Je l'invitai à me répondre en y mettant un peu plus de réflexion, et je m'aperçus qu'il avait bien du mal à s'en tirer de la même manière. La dimension de l'amour existe bel et bien avant celle de l'attirance qui pousse deux êtres à se rencontrer. Cela commence avec la présence irréfutable de l'environnement qui comprend aussi bien cet oiseau qui chante dans cet arbre, la respiration de ce corps qui marche, ces échos lointains, cet insecte qui traverse le sentier, ce nuage qui passe dans le ciel ou cette sensation dans les mollets... L'expression de votre être non-limité s'étend à l'infini; vous pouvez la voir dans les étoiles et dans les cellules microscopiques; cette profondeur n'implique nullement que vous cherchiez à "vous y situer". Cela ne vient même pas à l'esprit, sauf pour le scientifique qui se demande "mais qui voit tout cela ?" et cette question à laquelle nul ne peut répondre suffit à remettre en question toute la validité "objective" de ses observations. La sensibilité amène directement à l'amour. Approcher votre être en sa présence dispense de la nécéssité d' une quelconque compréhension. Le choix ne se pose plus. Amené bien au-delà du concept d'expérience, du besoin d'explication, de justification, s'opère en soi une dissolution créative. La réalité vraie n'est pas concevable.

17:35 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu