Avertir le modérateur

16/06/2007

A Chat Perché

Cher Chat Perché,

Merci pour votre réponse. Il y a remerciement car tout ce qui provoque un éclaircissement ou rappelle à la clarté, se prolonge naturellement en gratitude. On ne remercie jamais assez.
Nous vivons une révélation, une transformation. Ce qui se transforme ce n'est pas ce que nous sommes fondamentalement, le "Tum" originel, authentique, qui est "hors-jeu", à l'arrière-plan, c'est le ricochet, le second "tum", l'expression. En prendre conscience c'est être alerte à démasquer l'imposture, la caricature qui, en tant que ricochet se donne de la valeur, se qualifie.
Et le chat perché "traqueur de robots" fait partie intégrante de cette vigilance instructive qui provient de notre nature impersonnelle, intemporelle.
Le premier Tum n'est pas tout à fait hors-jeu puisqu'il est la source du jeu, non-impliquée dans celui-ci, à l'arrière-plan non-manifesté. Avec le second "tum" apparaît l'espace-temps. C'est le monde qui est en nous, transportant le fardeau de sa mémoire, sa souffrance, son intelligence artificielle, etc... tout ce qui se révèle en faux. Mais la révélation ne s'effectue pas que dans un seul sens; la prise de conscience permet de prendre du champ; elle est d'essence lumineuse. Et là : attention à l'escroquerie, à ce qui ne va pas manquer de vouloir s'emparer de l'inappropriable, en provenance du second "tum", le premier "Tum" ne se révélant qu'en lui-même.
Une félicité rayonnante dont on ne peut parler est derrière ce jeu. Elle s'actualise dans le monde par cette secousse que vous évoquez, qui relève de l'aperception. Sur le plan perceptif il y a comme un écho. Tout ce qui nous entoure, tout ce que nous percevons, possède cette faculté très étrange de nous renvoyer constamment à la clarté, et parfois par l'occurence si peu ordinaire d'un chat perché. Cette remise en question appartient en propre au mouvement de la vie. C'est merveilleux ! c'est la preuve vivante de l'unicité dans la multiplicité. Par le biais des erreurs, des distractions et impairs, nous est donné cette information êtrique de tout ce que nous ne sommes pas. Il y a une éthique, une instruction, un "sens de la vie", dans la phénoménalité surgissante. Tout pointe vers la joie, la lumière. Rien n'y échappe. Tout dépend de la qualité observante, qui ne permet pas que l'on se substitue à elle en conceptualisant, en objectivant le Sans forme. C'est ainsi que l'ultime Sujet se fait connaître. Aujourd'hui, une part croissante de l'humanité - et il est grand temps ! - examine de près, avec son coeur et son intelligence, ces mécanismes du mental. Lorsque l'on est engagé dans cette perspective, c'est enthousiasmant !. Par élimination, par synthèse, la communication est en train de résoudre tout ce qui peut encore être observé comme dysfonctionnant, tout ce qui conduit le monde à la folie, à sa perte. Cette observation capitale ne dépend plus de la tête, mais de la vastitude, de la globalité de notre Etre. Elle est aidée. Par qui ? par quoi ?...par Cela qui voit, qui EST, antérieur à toute pensée, à toute ces broderies de la représentation mentale.
Je vous souhaite une bonne et belle journée.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu