Avertir le modérateur

21/06/2007

LA VERITABLE ORIGINE DU ROCK'N'ROLL / 2

Ni les cantiques du Dr.WATTS (1730), pas plus que les " Camp Meetings "du début
du 18ème siècle) où prière et chants religieux enseignés de manière ininterrompue, ni les sermons
des Révérends J.M.GATES et A.W.NIX au début du 19ème siècle (Okeh Records.), malgré leur popularité,
ne nous convaincront que les esclaves se sont convertis "en leur âme et conscience" à la religion des Blancs.
Conditionnés par les fondamentalistes, les pentecôtistes ou les baptistes, les Noirs afro-américains durent
subir le " lavage de cerveau " des missionnaires blancs. Ceux qui avaient une belle voix, qui savaient
éventuellement jouer d'un instrument pouvaient faire leur chemin dans la vie "religieuse" quoique leur véritable "être religieux" se soit toujours tenu "dans le Blues...qui vient du coeur" comme le soulignait à juste propos Muddy WATERS. Comment le concept d' un christianisme de culture hybride, qui montre (comme le fait remarquer Julio FINN dans "The Bluesman".New York.1986/91) avec "La Cène" de Léonard de Vinci : "un groupe de villageois suisses ", ou les fresques de la Chapelle Sixtine de Michel-Ange, ces scènes bibliques représentant des Européens, auraient-elles pu être digérées par les descendants des Yorubas ?... "Nulle trace de physionomie judéenne sur ces images ; au contraire: cheveux blonds, yeux bleus, visages roses... .
Comme si, conclue FINN, le Chritianisme avait été à travers l'histoire, un club réservé aux Blancs ! ".
En 1942, le Golden Gate Quartet chanta: "No Segregation In Heaven" ; La violence des cris rauques
de Blind Willie JOHNSON (1927-29), joueur de "bottleneck", semble dirigée vers les conditionnements
infligés en ce bas-monde, vision singulière d'un Dieu plus immanent que transcendant. Il fut arrêté pour
incitation à l'émeute. La version de "When The Saints Go Marchin' In" de Mahalia JACKSON,
enregistrée en novembre 1954 avec The Falls-Jones Ensemble a des accents manifestement
jump/rock. C'est aussi par ce type de "spirituals" diffusés à la radio que les jeunes Européens
ont pu s'éveiller à la grandeur de la musique Noire. Le Révérend KELSEY en1954 prêchait
en se démenant et en hurlant à la manière de Little RICHARD. Rappelons que la "Terre Promise"
chantée dans les Spirituals s'accommodait, pour les Noirs-américains, comme dans
bon nombre de blues, une signification "à double-entendre".
Les Pianistes de Boogie-Woogie qui ont eu une influence certaine dans le Jump puis
le ROCK'N'ROLL, il faut aller les chercher dès les années 20, avec Jimmy BLYTHE,
Clarence Pinetop SMITH, puis Walter ROLAND, Hersal THOMAS, ensuite: Jimmy YANCEY,
Big MACEO, et Pete JOHNSON, Albert AMMONS, Meade Lux LEWIS, Sammy PRICE,
Roosevelt SYKES, etc... qui vont mettre leurs boogies au service du Jump et du
Rhythm and Blues. Ceux d'entre eux qui aidèrent plus manifestement encore au
développement du Rhythm And Blues (genre populaire afro-américain décrié en son
temps par les adeptes du jazz qui le considéraient comme du "sous-jazz"!...) furent :
Charles BROWN, Jay Mc SHANN, Count BASIE, Pete JOHNSON, Meade Lux LEWIS,
Lloyd GLENN, Avery PARRISH, Albert AMMONS et au féminin: Cleo BROWN, Julia LEE,
Camille HOWARD, Nellie LUTCHER, Mary Lou WILLIAMS, Hazel SCOTT, Hadda BROOKS...
et parmi les Saxophonistes: Louis JORDAN évidemment, Ben WEBSTER, Eddie VINSON,
Illinois JACQUET, Arnett COBB, Buddy FLOYD, Lester YOUNG, puis Gene AMMONS,
Lynn HOPE, Big Jay McNEELY et tous les "Honkers" qui se vouèrent à ce Rhythm
and Blues plutôt que de suivre l'école Bebop de Charlie Parker, et qui trouvèrent essor
aux touts débuts du Rock'n'Roll : Big Al SEARS, Red PRYSOCK, etc...

17:25 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu