Avertir le modérateur

24/11/2007

DEUX NOUVEAUX LIVRES DE DAN GIRAUD

J'ai reçu deux livres de Daniel Giraud : son essai sur le "Qôhélet" (qui n'est autre que "l'Ecclésiaste") et son petit texte romancé sur la musique Cajun et Zydeco des bayous de Louisiane, qui traite avec humour et poésie de la condition de l'émigration. "L'Ecclésiaste" fait partie de l'Ancien Testament. Et que dit-il ? ...Que la société est mal foutue, qu' "il en a toujours été ainsi et qu'il en sera toujours ainsi", que "nul n'est à sa place", que "dans l'existence, tout est pourri" et que "sous le soleil tout est vain et poursuite de vent". Alors à quoi bon croire à quoi que ce soit ?. "Si dans l'Etat, tu vois l'oppression des pauvres, la justice et le droit violés, n'en sois pas surpris"(V,7). Dans les Psaumes (127.2) la parole biblique émet aussi cette interrogation : "N'est-il pas vain de se lever le matin ?". Pour quoi faire ?. Il n'y a rien à "faire", à espérer. "Quel avantage pour l'ouvrier à travailler ? " (III,9), "Que retire le genre humain de tout le travail qu'il endure sous le soleil ?"(I,3). Et le texte attribué à un certain Kohélet de conclure :"Rien de mieux pour l'humanité que de manger et de boire, de se donner du plaisir". Le dieu d'Israël: Yahvé n'est pas évoqué dans l'Ecclésiaste, pas plus que "le" Seigneur, Adonaï, mais uniquement "Elohim" : les divinités; "Et je prône la joie car il n'y a de bonheur pour nous que dans la nourriture, la boisson et le plaisir que l'on prend. C'est cela qui accompagne notre oeuvre durant les jours de l'existence proposée par les divinités sous le soleil. " ( VIII. 15). Cet "Ecclésiaste", mal connu, retouché dans sa partie finale (versets 9 à 14), n'est pas l'oeuvre d'un écclésiastique mais d'un sage, d'un homme de connaissance. Nulle part n'est évoquée d'Eglise. "Son allocution est un réquisitoire contre la peine et la travail et un plaidoyer pour la joie dans cette triste vie" fait remarquer Daniel Giraud, dans cette nouvelle présentation qu'il nous offre : "TOUT EST VAIN, Paroles de Kohélet dit "l'Ecclésiaste" - Essai. Editions Révolution Intérieure (septembre 2007). Avec "Feeling" (- roman, Ed.Révolution Intérieure, sepembre 2007) préfacé par le musicien acadien Bobby Michot, Dan nous transporte en "Acadania", lieu sans mots d'ordre ou "chacun est libre et indépendant sans que personne ne vous oblige à faire ou à penser quoi que ce soit que l'on ne veut pas". On y rencontre les poêtes de la Beat Generation, Walt Whitman, Ernest J.Gaines, Fats Domino, Coco Robicheaux, l'inondation de la Nouvelle Orléans, et au tournant des cataclysmes : George "Boucherie" dit "la Terreur" et son fiston : Adolf Sarkophage "comme au début des années 30 en Allemagne". On y apprend que l'Abbé Pierre avait insisté pour que l'on biffe de l'hymne national l'ignoble incitation : "Aux armes !" mais également l'inadmissible "sang impur" ("le sang des autres que l'on tue au nom de la pureté de notre propre sang") dont on redoute qu'il "abreuve nos sillons". Dans la déconfiture des nationalismes-propagandes, les "ploucs et les indiens, déjantés au jour le jour", émigrés dans leur propre pays, n'ont plus qu'à se saoûler et à faire rouler "l' bon temps".

13:10 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu