Avertir le modérateur

10/03/2008

Violence des classements compulsifs et mutilation de notre sensibilité naturelle

Mettre les choses en catégories, classifier, voilà un vieux piège de l'humanité "pensante", contracté dans une distortion couramment admise de la perception. Cela vous amène à choisir, à sélectionner en rejetant, en oubliant que ces différences hiérarchisées ne sont que des propositions extraites d'apparences. Cette distortion donne l'illusion d'une intelligence qui en fait se traduit par un appauvrissement des facultés cognitives naturellement en éveil, qui vous prive de l'écoute, de ses fruits les plus subtils. Compulsivité que de s'empresser de saisir chaque chose en lui appliquant ce traitement grossier de chercher à y reconnaître des images de soi que l'on se forme, que l'on s'attribue. Toute personnalité qui peut se construire à partir de cette pseudo-perspicacité, conditionnée par l'éducation, la psychologie, s'engage dans une mascarade dont elle va tôt ou tard être victime. Ce masque est un bouclier censé protéger des préjugés qui tournent en boucle, dans une sorte d'accumulateur thermodynamique de la psyché voué à l'explosion. Voyez comment mimétiquement, sans réfléchir, on peut se refiler une bombe. Jetez un oeil sur les "parias" et toutes les choses refoulées jugées indésirables qu'un tel accumulateur à exclusion a pu engendrer. Ils constituent le bouillon de culture de futurs cauchemars qui reviendront vous hanter. Etre réceptivité, accueil sans condition, est toujours instructif. L'abnégation n'est pas une tactique. Elle n'apparaîtra artificielle que dans cette distortion qui recoure hâtivement au raisonnement, créant une rupture de l'attention à ce qui émane, se déploie, se révèle, à tout phénomène d'éclosion, de lente maturation. Dans ce processus, il ne peut jamais y avoir de conclusion classifiante, d'objectivation. Nous sommes ramené à la dimension sacrée de co-naissance, dans laquelle rien n'est établi de manière figurativement ou temporellement autoritaire, et cette dimension s'avère traversée, irradiée par une indéfinissable présence qui est en elle-même une merveilleuse assistance ; c'est s'assister soi-même à ce à quoi l'on assiste, dans une antériorité au mental pensant. Et qui sait si la grâce qui ne s'invoque pas ne reconnaît pas là son berceau ?.. Lorsque nous croyons piloter entièrement notre existence, nous nous éloignons de l'exploration ou plutôt de la richesse de notre champ de conscience vital qui inclue certaines facultés inconnues du cerveau. Notre subconscient travaille et nous offre des fleurs que nous sommes incapables de reconnaître ni même de pressentir. Nous nous étonnons de certains "hasards" qui vus dans l'éveil de ces zones inconnues, que nous croyons "endormies", du cerveau, n'en sont pas. Les limites dans lesquelles nous avons restreint la conscience nous empêchent de prêter attention, de remarquer, ces processus neurochimiques sous-jacents, extrêmement subtils et très étonnants à la fois, qui contribuent à providencier la rencontre entre les êtres vivants, avec chaque objet de perception. Seule une approche contemplative, une patience sans borne, peuvent nous les révéler, les amenant à la surface. Le point de vue matérialiste épais, qui s'accroche à ses limitations, se prive de connaître la joie qui accompagne ce genre de découvertes. Il dira que c'est "se regarder le nombril". et sera peut-être intrigué par cette douce euphorie qui procède d'une petite excursion expérimentale dans ce qui dès lors, peut commencer à se pressentir comme étant l'Intelligence de la Vie. ------------TumTum--------------ps/ Si à la lecture de cette note, un esprit internaute trouvait écho en lui-même de ce qui est exposé dans cette note (ou dans les précédentes), Tum-Tum s'en verrait quelque peu soulagé de la panoplie d'extra-terrestre qui semble tenir à lui coller à la peau.

03/03/2008

Bref exposé de l'état de guerre

Bref exposé de l'état de guerre - 1er mirage : la nostalgie d'être (ou de ne pas être, ce qui revient au même en tant que nostalgie) ce que l'on est . Sentiment d'inquiétude, de manque, de peur, d'isolation, hallucination basée sur l'objectivation tenaillante, le souci d'évaluer, de mesurer, la séduction de compaison, l'ignorance du relié, l'agitation mentale. - 2ème mirage (qui s'emboîte sur le premier): la quête projective (pour se prouver à soi-même en mobilisant la demande, la provocation de la contribution des autres pour se créer une "justification" apparente d'être (de se croire) "quelque chose" ou "quelqu'un"). Stratagème exterminateur qui mène à s'attribuer des valeurs de connaissance, des capacités, à caractères totalitaires: "Moi, je sais, je suis le Meilleur !". - Conséquence instantanée inévitable : la division, la guerre, dans le monde et transportée en soi. Et l'illusion d'une séparation entre externe et interne. Que peut-on faire pour remédier à cela ? Rien. On ne peut que se dé-faire. De toutes façons, les résultats manifestent la défaite. Ce qui ne change pas en moi, n'est ni la défaite, ni la guerre, ni la peur. La défaite de tous nos actes, de nos pensées, dans cette espèce de violence réactive virale qui finit par s'installer en normalité, en "réalité", coupée de la sensibilité première, de l'écoute, de ce qui demeure, maintenant, à l'écart de toutes les scènes imprimées dans la mémoire, cette défaite n'a pas de realité VIVANTE. Si je la laisse mourir, se dissiper, la toute possibilité est intacte dans l'ouverture que je suis (indéfinissable), maintenant. Et cela change tout !...Il suffit d'être attentif au moment présent, sans rien retenir du vécu, du révolu. Alors c'est comme si l'intelligence de la vie vous disait: MERCI, car en étant toujours cette présence que l'on est (et qui est toujours là, de toutes façons ; c'est le "ce que je crois être" qui s'en écarte !), on participe intimement à la création, à la conscience de ce qui est, au-delà des apparences momentanées et des mirages précités. TumTum

16:50 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu