Avertir le modérateur

01/08/2008

AUX VISITEURS DU SOIR

Parmi les visiteurs du blog de Tumtum, il en est qui pensent fortement, tout en se gardant bien de déposer le moindre commentaire, que mes notes se résument à ceci: "JE VAIS VOUS MONTRER LA BONNE LIGNE A SUIVRE", ce qui apparaît comme une vive critique et même un reproche moral, un jugement si ce n'est un anathème. Comment le sais-je ? On m'en a fait part verbalement. Je reçois cela sous sa forme critique d'hypothèse contenant en elle-même son dénouement. Mais l'anathème qui se veut être un rejet sans appel des idées qui sont ici émises, rejet issu d'un rigorisme radical du concept de "réalité" qui n'hésite pas à humilier, à supprimer ce qu'il condamne, ne se demandant pas un seul instant de quoi cet objet banni, réprouvé, est fait, est authentifié comme la marque d'un virus. Les "réalités" bétonnées sont virales, cela peut infester notre champ de conscience, étouffer comme un mouchoir à chandelles la flamme de la révélation intime, tuer notre intériorité. Rien n'est réel en soi, à fortiori pour soi. L'espace et le temps se transforment selon la réalité telle que l'humain la produit dans le mouvement de l'esprit. Nous vivons parmi les hypothèses. Et l'extériorité spirituelle n'existe pas ; mais "l'âme - MOI - occupe tout le terrain, toute la dimension spirituelle" comme l'énonce courageusement Stephen Jourdain. Ce qui s'aperçoit en fonctionnement, dans notre société, c'est un phénomène d'obscurantisme prononcé, d'auto-censure individuelle qui interdit le dénouement de la pensée. Si nous formions vraiment une société humaine, nous ne nous nouerions pas dans ces rôles produits par la pensée. Nous serions notre ouverture vivante, instantanée, fin de la pensée. Mais oublions cette pensée qui relève de la croyance et faisons face au présent contexte qui est le champ d'expérience, dans lequel rien n'est à attendre, et où l'on peut s'attendre à tout. Ce que j'écris dans mes notes s'illustre chaque jour dans mon vécu. C'est un témoignage. Ici, le forum est ouvert au dialogue. Qui est Tumtum ? un personnage de bande dessinée ("Le rêve de la petite abeille" qu'il faudrait peut-être envisager de mettre en ligne, bien que le scan image par image, (préférable à celui des planches qui ne permettrait pas une assez bonne lisibilité) soit un peu fastidieux. Le nom de Tumtum est emprunté à celui d'un "géomètre" (plutôt géomancien) d'une lointaine antiquité: Tum Tum Al Hindi, dont la géométrie des "figures de sable" s'inspire d'un héritage humain encore plus ancien: le langage métaphysique des idéogrammes. Le jeu dispensé sur ce blog est une invitation à dépasser les points de vue bétonnés/bétonnants, à donner libre cours à la créativité spontanée, à la réflexion qu'elle entraîne, à favoriser la révélation, l'expérience libératrice. Prétention ? ...il s'agit d'un JEU !. Non pas d'un jeu de rôles ou d'un jeu de dupes, un jeu tout simplement, peut-être celui de la conjonction qui s'ignore, bien au-delà de l'expérience sensible et de toute explication. L'esprit est fait pour JOUER, et non pour servir à quelque chose, une fin utilitaire. Le critère d'utilité est sans valeur, je l'ai déjà dit. Joie de jouer, de réfléchir, sans intention ni calcul, sans idée préconçue. Unique accès à l'être. "Le sens du jeu ne se trouverait-il pas dans ces moments d'état de grâce où le "je" coïncide avec lui-même mais aussi avec les formes et expériences qui l'entourent et... jouent avec lui ?" (Jean-Michel Varenne, Zéno Bianu, Marc De Smedt : "L'esprit des jeux" - coll. Espaces libres, Ed. Albin Michel, 1990). A bons et à mauvais joueurs/entendeurs, salut !. Tumtum

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu