Avertir le modérateur

23/10/2008

LA GEOMANCIE par Philippe Dubois

Quel intérêt peut-on accorder, à notre époque, à la Géomancie ? Une curiosité naturelle, qui s'avère bien souvent "encarcassée" dans des disciplines ou récupérations confessionnelles privatives, restrictives, issues de concepts rationnalistes ou de croyances, qu'il s'agisse d'études mathématiques, psychologiques, d'"analyse formelle" ou d'ésotérisme. et dans le pire des cas d'occultisme et de fonds de superstition. Nul ne semble avoir accueilli l'approche métaphysique que l'on décèle en Occident esquissée par un Robert Fludd (1574-1637), et trois siècles plus tard dans les travaux du polytechnicien Francis Warrain (éditions Vega, 1938), la majorité des auteurs ne se bornant qu'à son usage divinatoire. De même que l'on ne peut séparer le Yi-King du Tao Te King, le premier "expliquant le mystère de L'Etre et le second celui du Non-Etre" comme l'écrit Daniel Giraud dans sa traduction réunie des deux "vade mecum" pour "Voyageur des routes tant intérieur qu'extérieures" (éditions Le Courrier du Livre, 1987), le corpus géomantique issu d'une très ancienne phénoménologie de l'Espace-Temps et des qualités d'énergie sensibles de "la vie à la surface de la Terre" (F.Warrain) exprimées graphiquement, s'accompagne d'une intuition métaphysique mettant en relation le spirituel et le matériel qui trouve écho dans la Gnose, chez les Présocratiques de même que dans l'Evangile de Thomas, autant que chez les Sages du Tao. L'oracle géomantique aurait pour fonction le dépassement des questions horizontales du petit "moi de saisie" égaré dans une identification erronée, rappelant à un éclairement spirituel procédant du Guru-en-soi. C'est ce que j'ai tenté d'évoquer d'une manière que je reconnais un peu sommaire et brouillone à travers mon livre épuisé (et passé au pilon pour cause de non-rentabilité) : "Géomancie - Pratique et interprétaions" (Albin Michel, 1987). La Géomancie, mise en thème (ou en "écu"), a le mérite de refléter le jeu des formes-moules passagèrement constellées dans la psyché, et d'en soumettre le tracé à la Mens, siège de l'intuition non-séparée de l'Esprit, intermédiaire entre le vécu spatio-temporel et la connaissance supra-sensible, faculté imaginale révélatrice et détentrice d'instruction. Si nous observons avec suffisamment d'attention les "achkales", nous constatons qu'elles coïncident avec un vécu apparent, une trame sensible, éprouvée en ressenti, et d'une manière plus englobante avec certaines propriétés phénoménologiques identifiables, ce qui a le mérite de rompre l'illusion d'isolation, de cristallisation situationnelle, et de laisser émerger la dimension du relié, dans laquelle la méditation silencieuse de l'expérience directe trouve sa pertinence. L'exercice de synthèse du regard, qu'elle sollicite, franchit les limitations ordinaires de la psyché qui surimpose et divise l'unicité fondamentale de l'essence, en s'endormant dans le songe et en peuplant celui-ci de l'affabulation de ses propres projections, au lieu de s'éveiller à sa vraie nature. Le Guru-en-soi, en la circonstance, est le spectre de la présence-témoin, la vision bipolaire, transitoire par rapport à ce qui émane de l'arrière-plan, du Soi. L'oracle des "achkales" (francisation du terme arabe: chk'l - "figure du sable") n'a pas seulement le pouvoir d'indiquer le caractère de la synchronicité qui s'éprouve, mais de renvoyer à la conscience observante, d'aiguiser un discernement plus essentiel qui s'appelle : connaissance de soi. Et là, il y a décollement du concept d'un monde objectif, le regard se retournant vers lui-même et pointant vers la réalité de l'être. Il y a une invitation à une épuration de l'attention, synthèse dissolvante et transfiguratrice, assignant à une régénération de la vigilance, dans la nudité de la perception pure ici-maintenant. éloignée de tout concept ou projection figurative objectivante, et pour ainsi dire injonction à la qualité de présence observante du sujet. La géomancie rappelle à l'âme, à l'existence de l'Esprit pur, qui ne doit pas se confondre dans les reflets. Miroir du "jeu du je", elle rappelle au miroir que nous sommes et qui les accueille sans s'identifier en eux. Elle préfigure le geste spirituel qui permet de résoudre la dualité dans l'unité vivante. Philippe Dubois. Octobre 2008

Commentaires

salut je suis a la recherche du livre Géomancie , pratiques et interprétations de philipe dubois éditer par albin michel alors j'aimerais en savoir les conditions et le mode de paiement

Écrit par : fofana | 21/07/2010

Bonjour fofana,

Il est épuisé mais on le trouve encore soldé chez de nombreux libraires d'occasions. Tapez : "Géomancie - Philippe Dubois" sur Google et vous trouverez un certain nombre de liens vous permettant de l'acquérir.
Si j'avais votre adresse e-mail, j'aurais pu vous proposer
de m'acheter directement l'un des quelques exemplaires qui me restent.

Bien cordialement,
Philippe Dubois

Écrit par : Philippe Dubois | 21/07/2010

Bonjour Phil,

En me repenchant sur les diagrammes géomantiques de ton diaporama, hier soir, notamment celui intitulé "Quaternité de la Fortune" (Amissio/Acquisitio et les deux Fortuna), j'ai pu établir une progression : tant que je suis enfermée dans la matière (comme le représentent Fortuna Minor mais aussi Carcer), je ressens le besoin d'acquérir (des connaissances, des biens) et/ou d'ingérer (alimentation, boisson, etc.) : c'est ce que désigne Acquisitio. Ce n'est que dans le lâcher-prise, en abandonnant le besoin d'acquisitions (Amissio) que je peux sortir de la matière, et que mon esprit rejoindra l'Esprit : Conjunctio et Fortuna Major. Cette réflexion a été une petite révélation pour moi, ce matin, me permettant de mieux prendre conscience de ce que signifient Acquisitio et Amissio dans ma vie de tous les jours, dans mes actes quotidiens, et des conséquences qu'ils ont sur mon corps et mon esprit ; conscience aussi qu'il est possible de s'élever au-dessus des besoins et du corps (ce que j'ai énormément de mal à faire). Reste à en avoir conscience à tous moments, et à trouver l'énergie du dépassement…

Bises,

Ginou

PS : c'est étonnant comme le haut de la planche 9 de ton diaporama me parle : le T'ai Ki (le sans forme), donne naissance au Yin et au Yang. Tout paraît si clair avec ce schéma (mieux que tout ce que j'ai pu lire ou entendre jusqu'ici) ! Et pas seulement avec celui-là : Carcer/Conjunctio et Populus/Via = chaque figure est le support de l'autre parce que l'Essence/Conjunctio est dans la Substance/Carcer, comme l'Un/Via est dans le multiple/Populus, et inversement. Ces 4 figures géomantiques sont une parfaite représentation de la réalité, et je comprends maintenant pourquoi on les appelle "Mères" : les autres découlent de ces quatre-là, rien n'existerait sans l'Essence de l'Un, comme l'Un ne serait pas sans la multiplicité de la substance…

Écrit par : Ginou | 07/01/2011

Attention tout de même avec le "lâcher-prise"!... Il ne doit pas conduire à une espèce d'auto-privation intentionnelle qui serait une forme d'aveuglement, de négligence...en vue d'arriver quelque part, à quelque chose... on est toujours dans la manie de préhension. J'entends le lâcher-prise comme un allégement consenti, intelligemment, et non comme une violence que l'on s'infligerait au nom de je ne sais quelle lubie. Notre condition corps/esprit nous astreint à nous nourrir, nourriture du corps et nourriture de l'esprit. Nous ne sommes "prisonniers de la matière" que dans une ignorance ...qui s'ignore. Ce tableau des quaternités est une ébauche, disons: le fruit d'une réflexion constamment perfectible, intuition d'un sens se révélant de soi à soi, ici précisément dans l'examen des propriétés symboliques graphiques des tétragrammes abordés dans leur imbrication, à partir du canevas des douze points (trois points sur quatre étages). Ces tétragrammes ou figures géomantiques comportant un ou deux points, un rythme bipolaire, à chaque étage, et exprimant selon cette distribution de haut en bas ou d'un premier temps jusqu' à quatrième, un mouvement qui leur donne forme apparente, expressive, processus qui peut s'observer partout autour de nous, dans la nature, ainsi que dans les créations humaines.
Prétendre que les quatre figures Mères de la géomancie, qui correspondent aux quatre Images
de la matrice chinoise du Yi-King : Yin et Yang, les deux principes issus de l'informel et leur mutation : Jeune Yin et Jeune Yang sont une "parfaite représentation de la réalité" me semble un peu excessif et déroutant. Il ne s'agit pas de tomber dans l'idolâtrie.
Ce tableau, je ne me suis toujours pas décidé quant à sa pertinence, à l'appui du texte de mon livre "La Géomancie et le Guru-en-soi". Support de méditation, comme peut l'être la géomancie, mais surtout pas système !...

Écrit par : Phil | 19/01/2011

votre livre a changé ma vie il y a 25 ans c est a une conference d alain le kern que je vous ai decouvert ,,,, merci

Écrit par : guion daniel | 08/05/2012

Je porte Alain Le Kern en grande estime. Nous avons échangé une correspondance il y a quelques années. Souffrant du coeur, il éprouvait de grandes difficultés à écrire. Avez-vous eu de ses nouvelles?... Maintenant c'est à mon tour de fréquenter les cardiologues !... J'essaierai de mettre en ligne un de ces jours ma métaphysique de la Géomancie ("La Géomancie et le guru-en-soi"). Je viens d'écrire un "Cahier de méditation sur l'Evangile de Thomas le Jumeau", une approche inédite, qui doit beaucoup à Raymond Oillet, l'ami de Stephen Jourdain. En effet les publications que l'on peut trouver sur ce sujet sont insatisfaisantes. Sous la plume d'Emile Gillabert, l'interprétation tend vers la non-dualité et l'éveil "oriental", tandis que sous celle de J.Y.Leloup, elle semble être récupérée par l'orthodoxie et la tradition judaïque, et donc à l'antithèse du message de Jésus !...

Écrit par : Philippe Dubois | 08/05/2012

bonjour Philippe,

Je viens de découvrir un peu vos écrits ; WOUHA ! WHOUA !chez vous aussi il y a de quoi digérer ! merci d'offrir de vraies nourritures ...
Où étiez vous samedi ? vous y auriez véritablement été à votre place ...dans cette soirée d'une densité rare ...bénie .
Peut être nous croiserons nous au marché ....
J'aime pas internet .!.
Mes salutations à Geneviève .

Annie Lauras

Écrit par : annie lauras | 27/08/2013

Bonjour Philippe,

Comment allez vous? Je tiens a vous remercier de vos publications et de votre livre," Geomancie, pratiques et interpretations".
J'ai decouvert le Yi-king quand j'avais 14ans, ( 20ans deja) puis decouvert a travers les obi abata et les cowries, ce qui m'a redirectionner sur la geomancie,
(tel que vous la decrivez). Et tout ceci m'eclaire et me parle.
Grace aux livre nous pouvons apprendre bcp, mais le pratiquer avec des "maitres" ou des personnes experimentes, c'est mieux!
Donc avez vous des conseils? Des endroits ou aller, des personnes a rencontrer? Je suis a la recherche d'aide supplementaire pour m'aider a comprendre cette poesie que la nature et l'univer nous offrent tout les jours.
Je vie actuellement a New York, le Canada ou la France me sont facilement accessible ainsi que le reste du monde et meme parfois l'univers.
J'espere que vous lirez ce message, et que de l'obscurite jaillira la lumiere !
Dans cette attente, je vous adresse Peace, Love & Light ( comme on dit chez nous).

Cordialement,

Julien

Écrit par : Julien | 01/10/2013

Bonjour Julien,

Merci pour votre message que j'ai lu avec attention. C'est en vous-même que se trouve le "maître" de la géomancie, et aussi le lien qui dans le Secret (figure : Carcer) révèle le sens de la "Conjunctio", le Deux en Un. Dépassez la curiosité consacrée à la divination; utilisez cette énergie pour vivre métaphysiquement les symboles de la géomancie, avec votre intuition personnelle, avec votre âme. Vous élargirez ainsi considérablement l'espace intérieur dans lequel cela vous éclaire et vous parle. Le Secret : ce qui se cache se donne néanmoins immédiatement en connaissance de soi, à la première personne, avant la conception physicaliste du monde, avant l'asservissement de la pensée par des logiques à caractère sidérant qui vous éloignent de vous-même. C'est bien là le sens profond de l'épisode de la "femme adultère" condamnée par le peuple qui cherche à éprouver Jésus, et dans lequel le géomancien trace des traits sur le sable.

Bien à vous,
Philippe

Écrit par : Philippe Dubois | 01/10/2013

Bonsoir Phillipe,

Merci pour la rapidite de votre reponse. J'apprecie beaucoup.
Je me doutais bien de votre reponse et je suis d'accord avec vous. Nous avons toutes les reponses a l'interieur, reste seulement a aller les chercher. Peu importe la facon, seul le resultat est important. A chacun de faire le travail necessaire pour y arriver. Lors de travail meditative sur les figures, j'ai pu avoir certaines experiences ou visions qui prete a confusion avec ce que je peux lire ou voir. Donc tout ceci n'est pas toujour facil...

En parlant de ''Maitre'' j'avais en tete une personne avec un certain savoir qui peut m'aiguiller et m'aider a comprendre mieux et plus profondement certaines choses. Car c'est le meilleur moyen de pouvoir avancer sur la bonne voie et eviter de perdre trop de temps et d'utiliser celui ci a d'autres recherches ou a mediter sur d'autres sujets.

A travers ce que j'ai pu lire sur votre blog, j'ai pu trouver grands nombres de refferences pour des livres, donc je vais commencer par la. Et dans le cas ou j'aurais une question, je vous enverais un petit message.

Merci encore et bon week end a vous,

Julien

Écrit par : Julien | 05/10/2013

Bonjour Julien,

Le "Maître" est en vous, à la Première Personne, au "commencement". Réalisez avec évidence, certitude, que votre intuition est votre guide mieux que personne, avant toute autre personne.
Dans votre méditation sur les figures, si vous rencontrez des contradictions apparentes ou une impression de confusion, ne concluez pas, poursuivez l'exploration. C'est ce qui va vous permettre l'accès au paradoxe, et la réorchestration de la vision devenue bipolaire, en harmonie avec le monde manifesté, interdisant l'étiquetage arbitraire, la séparation dualiste. Ne craignez surtout pas la nature différente et singulière de l'expérience qui est la vôtre; ne la comparez pas avec celles d'autrui ; apprenez à connaître votre être total, cette Présence de chaque instant indéfinissable, inobjectivable.

Écrit par : Philippe Dubois | 07/10/2013

Bonjour Phillipe,

Merci beaucoup pour votre reponse et pour vos conseils.
Je vous tiendrai informe de mon avancee.
A tres bientot et merci d'etre la pour nous.

Cordialement,

Julien

Écrit par : Julien | 12/10/2013

Bonsoir Philippe,

J'espere que vous allez bien. Je ne pensais pas que mon prochain message serais celui ci, mais votre livre m'a fait decouvrire certaines choses ses derniers temps et j'aimerais vous pauser la question suivante:
Did you found "God" ? Quelqu'il soit.
Merci de votre reponse.

Julien

Écrit par : Julien | 10/12/2013

.

Écrit par : Philippe Dubois | 10/12/2013

What a question !...
Cette question en soulève immédiatement une autre, qui engage ma responsabilité : quelle peut être l'implication, la résonance en vous, de la réponse que je vais vous donner ? Qu'attendez-vous d'une telle réponse ? En quoi peut-elle vous être utile ? Qu'entendez-vous par "Dieu" ?...Cette question vise à remonter le fil de l'être, à trouver le désir unique , à l'arrière-plan de tous les désirs, la "Joie sans objet", le désir originel de co-naissance, et en même temps, à réaliser que la totalité de la scène, de la situation présente et ses personnages apparents n'ont pas de réalité propre, étant englobés par cette présence d'arrière-plan. Je n'accorde au mot "Dieu" que le statut de concept, associé à toutes sortes de croyances et de projections mentales, et qui plus est manipulé !... tandis qu'il en va tout autrement avec la Conscience pure (ou l'Esprit pur), qui habite ce lien, cette "conjunctio" entre notre part divine (ou notre être de lumière) et notre part créaturielle (ou notre être "filial"). Cette conscience pure est infiniment plus concrète en tant que réalité que tout ce à quoi nous attribuons (par erreur!) cette qualification (de "réalité"). Elle est éprouvée, goûtée dans sa nature expérientielle directe, sans intermédiaire ni artifice relevant d'une quelconque élaboration mentale. Lorsque vous réalisez que la vie toute entière, dans son expression même, pointe vers vous-même, la dimension sacrée rayonne; il n'y a plus de séparation, la vie s'auto-reconnaît dans une réalité immuable, dont les expressions sont multiples comme les vagues de l'océan, mais la vie est une. Dans cette totalité de votre être, les deux réponses (ou propositions) sont vraies, à l'image du diagramme yin-yang du T'ai Ki : oui - et (remplacant "ou") - non. Et sans qu'il y ait contradiction. Donc la réponse n'est pas ici ou là, elle est vivante, en chacun de nous, dans le Seul.

Écrit par : Philippe Dubois | 10/12/2013

Suite a un echec d’envoi via mon telephone, j’ai du attendre d’avoir une connexion internet avec mon laptop, ce qui explique ce retard. Donc voici ma reponse, mais tout d’abord,

Bonjour Philippe!


Votre reponse me plait beaucoup et met des mots sur mes pensees et sur certaines idees. Vous avez un certain savoir, vous essayez de comprendre le sens des choses dans leur profondeur tout en restant humble et en ecoutant les autres. Et c’est a ce genre de personne que je veux pauser ce genre de question.
Mais c’est aussi a la suite d’un “ Sufi healing Workshop” de 3 jours que cette question m’est venu, et vu que c’est a travers votre livre que j’ai commence a m’interresser un peu plus au Sufism, je me suis dit que peut etre a travers certaines experiences et diverses lectures vous vous etiez peut etre pause la meme question…

Je n’ai pas eu d’education religieuse mais etant gamin la montagne et ses forets m’ont fait comprendre qu’il y avait autre chose, d’autres forces, d’autres energies bien plus subtile et puissante que ce dont on nous parle ou de ce don’t on veux nous faire croire.
Depuis mon adolescence, j’essaie d’aller a la recherche et d’experimenter ces choses la, mais la plus part du temps ce sont elles qui me trouvent et elles n’arrivent jamais seul! Depuis le temps, J’ai pu apprendre pas mal de choses que je pratique regulierement, mais je suis toujours a la recherche de quelque chose, d’une partie manquante, un peu comme savoir faire du velo mais sans savoir comment celui-ci fonctionne.

Vu que tout a une suite logique, je me suis retrouve en face de Maitre Sufis parlant de Dieu et de Satan (entre autre)…
J’ai eu un peu de mal, mais j’ai continue a ecouter tout en faisant la part des choses et tout en essayant de comprendre plus subtilement leur discours.
Cela m’a donne matiere a reflechire.

De la meme facon que pour lire une figure geomantique, il faut s’ouvrire a elle, l’ecouter, la sentir, la gouter et laisser le silence faire son devoir jusqu’au moment ou le reponse apparait.
Comme pour pouvoir enttendre le chant des montagnes, il faut se fondre avec elles et essayer de ne faire qu’un. D’oublier ce que l’on crois connaitre et aller la ou le silence reigne, puis attendre jusqu’au moment ou la lumiere va dessiner un chemin a suivre ou nous montrer la reponse a notre question.
Le tout viens du coeur, et c’est avec lui que la communication doit ce faire et nous devons faire en sorte de garder ce lien direct avec lui car il a reponse a beaucoup de choses et peut nous amener loin dans des univers inconnu.
Certaine chose son beaucoup plus simple que ce que l’on pense…

La vie est etrange mais bien faite, merci a vous pour partager vos pensees, votre savoir et votre temps. Je ne suis pas trop doue pour l’ecriture mais de communiquer avec des personnes comme vous me pousse a m’ameliorer dans ce domaine.
Merci encore du fond du coeur et je vous souhaite de passer de bonnes fetes de fin d’annee.

Sincerement,

Julien

Écrit par : Julien | 22/12/2013

Bonjour Cher Julien,
En vous lisant, je vois que vous avez bien saisi comment aborder la lecture des figures de la géomancie, avec cette même approche qui est celle de la méditation. Et lorsque vous me citez la montagne, la forêt, comme lieu naturel privilégié d'expérience et d'éducation de la vie spirituelle, je ne peux qu'être d'accord avec vous. C'est une joie que l'on ne peut vous ravir, de se savoir en relation directe avec la poésie de ce "passage", de ressentir la pérennité de l'intelligence alliée à l'amour, et de s'émerveiller comme un enfant à tout âge de l'existence. S'améliorer ?... oui, on apprend toujours, la phénoménalité de la Vie est en elle-même initiatique, un esprit alerte s'en aperçoit. Cependant, il n'est guère utile de conceptualiser, de s'enfermer dans des disciplines ou des systèmes qui ne viseraient qu'à endiguer le flux métaphysique au profit d'idéologies dominantes dualistes. Il existe diverses écoles chez les Soufis. Ce qui m'a le plus interpellé dans cette doctrine, c'est la notion de "mundus imaginalis", lieu de l'âme, indissociable de son imagination créatrice. C'est le monde imaginal qui révèle à l'âme sa propre situation. Les Soufis m'apparaissent comme d'excellents explorateurs cartographes du monde intérieur. Il est fondamental de distinguer l'approche gnostique personnelle (le seul au sein du Seul) de l'approche mystique qui s'insère fréquemment dans des contextes collectifs voire communautaires.
La forêt et les montagnes, c'est Lao Tseu, Tchouang Tseu, Han Shan et les poètes Tch'an, c'est aussi H.D.Thoreau. Comme Henry Corbin en a fait la remarque, il s'agit d'une en-stase, à différencier de l'ex-stase mystique qui est une dépossession passive, une sorte de suicide, qui peut être rattachée à une forme de non-dualité nihiliste. La gnose au contraire est synonyme d'éveil, de ma présence, en toute conscience, dans l'ébullition éruptive du flux de vie, dans l'immanence de l'instant, où s'éprouve la qualité lumineuse de notre être essentiel. Et là : absence totale de programme; la connaissance ne commande rien d'autre qu'elle-même, avec la latitude de s'en passer. La rose est sans pourquoi (Angelus Silesius). Il s'agit simplement de veiller, et de laisser 'cela' fleurir en nous.

Bien à vous, et passez de bonnes fêtes également!.

Philippe

Écrit par : Philippe Dubois | 22/12/2013

Bonsoir Philippe,

Je vous souhaite une tres bonne annee 2014 avec tout mes meilleurs voeux, Love, Light, Hapiness and good health!
Merci encore pour vos reponses et votre blog.
A tres bientot,

Sincerement,

Julien

Écrit par : Julien | 01/01/2014

Bonjour Philipp,

J'ai trouvé votre livre sur la geomancie Super!.

J'ai commencé à faire des tirages et je souhaiterais savoir pourquoi on commence à construire les figures "Mère", "Nièces", etc... de haut en bas au lieu de bas en haut?

si il y a une raison pour commencer par le haut (tete) ou par le bas (pieds)
quelles sont les lectures correspondantes aux 2 façons de procèder au tirage (voir Yi-King dont la methode represente l'elevation de la terre au ciel).

Serait-il possible de vous rencontrerou de correspondre par email ou chat ou bien donnez-vous des cours ou faites-vous des stages.

A bientot,
Fred

Écrit par : Fred | 11/03/2014

Bonjour Fred,

La direction de développement de bas en haut, comme vous le faites remarquer est spécifique au Yi-King. En géomancie, les figures apparaissent en premier par la tête, jusqu'aux pieds, c'est le mode de génération terrestre. Le mode d'installation des quatre mères dans l'écu se fait de droite à gauche selon le sens de l'écriture arabe. Les filles sont obtenues par la relation dite "à angle droit". Ensuite il s'agit d'une synthèse algébrique, et la géomancie possède cette singularité de relier les douze maison du zodiaque qui habitées représentent la cosmologie de l'être dans son actualité, avec les trois "Déesse de la Destinée" comme les nommaient la mythologie nordique (les figures XIII, XIV, et XV). Découverte récente de ma part, à la faveur d'une rencontre avec une artiste d'origine bretonne installée dans ma région qui pratique le sculpture d'une façon oraculaire et très puissamment symbolique.
Il s'agirait de s'entendre sur ce que vous appelez "faire des tirages". Lorsque j'ai découvert la géomancie, au début des années 60, je multipliais les tirages. Avec le temps, j'ai appris à les raréfier et surtout à pénétrer dans la dimension métaphysique de la géomancie, le moteur si vous voulez. J'essaie d'expliquer sur ce TumTum-Blog, en plusieurs articles,
ce qui me semble être la meilleure manière d'aborder la géomancie. Il ne s'agit pas d'un jeu de société ni d'un jeu de solitaire, pas plus qu'un ustensile de voyance à la petite semaine, mais d'un contact avec notre intériorité, notre "guru" personnel, comme j'ai tenté de l'expliquer également dans un ouvrage complémentaire qui demeure actuellement sous forme de manuscrit que je projette de mettre en ligne.
D'accord pour entretenir une correspondance suivie.

Bien cordialement,
Philippe

Écrit par : Philippe DUBOIS | 12/03/2014

Merci !!!

Écrit par : Zantigui Doumbia | 09/04/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu