Avertir le modérateur

02/12/2008

LA MATIERE SUBTILE DE LA GEOMANCIE

En relisant les passages du "journal spirituel" du soufi Najm Kobrâ (XIIIème siècle), que nous livre Henry Corbin dans "L'homme de lumière dans le soufisme iranien" ( Ed.Présence,1971), qui en est le traducteur et le présentateur, je suis frappé par la concordance qui s'y exprime par rapport à l'approche qui m'a poussée à rédiger "La Géomancie et le Guru-en-soi". La réflexion métaphysique sur la Géomancie, aussi bien sur l'Ecu dans lequel viennent s'installer les figures, et qui a pour effet une synthèse appelée Juge ou Maison XV déterminée par deux Témoins, que sur la structure de chaque figure et de la "virtus" qui lui est attribuée, trouve un terrain riche d'analogies et d'allusions dans le soufisme. Tout laisse à penser que ces figures, issues du corpus "Yi-King" (qui ne comportait pas seulement les hexagrammes et les trigrammes mais également les tétragrammes), où elles étaient placées sur un cercle (comme les hexagrammes), ont trouvées leur application "oraculaire" herméneutique ou plutôt: "ta'wîlique" si l'on peut dire, sous l'influence des Soufis, plusieurs siècles avant l'An Mille ( Bagdad puis Damas, Alexandrie...). La "relation à angle droit" qui dans l'Ecu transforme les figures Mères en Filles, ainsi que la Balance des Maisons du Jugement qui s'ajoute au Zodiaque, découlent de la vision géométrique qui imprègne tout le contexte du Soufisme ( l'ordre double : longitudinal et latitudinal, dans la forme et l'espace des lumières en acte, faites "couleurs", qui est celui des "Mères" et des archétypes). L'Image permet le "ta'wîl", le passage du monde des sens à la dimension de Présence, élevant les formes sensibles à un plan supérieur, les "dématérialisant", toute chose éclosant du monde du Mystère sous une forme sensible ayant valeur d'instruction, de transmutation, qui les fait exister sur un autre plan de l'être que celui de l'ignorance qui détruit le sens de la vision et accepte les données telles qu'elles se présentent à l'état brut, sans plus. Chaque chose sensible a un esprit créé par lequel est constitué sa forme; en tant qu' Esprit de cette forme, il est en rapport à elle comme le sens par rapport au mot. Mais il faut bien comprendre que l'"Imagination créatrice" (ou encore l'"Imaginal" selon Corbin) implique quelque chose de bien plus étonnant que tout ce qui peut se rapporter à "l'imaginaire" (la surimposition mentale) qui est au contraire l'oubli de cette situation médiane et médiatrice entre le monde intelligible et le monde sensible : le "mundus imaginalis", le plan intermédiaire des réalités imaginales de la matière subtile dans laquelle le percept rencontre une substance habitée par l'essence qui nous appelle à éclore, à nous épiphaniser (naître, en co-naissance) dans notre vraie nature. Ce que nous projetons devant, autour, et au-delà de nous est cela aussi qui nous juge ; c'est notre créativité du coeur, de tout instant Najm Kobrâ parle d'un "Témoin Céleste" ou "Guide suprasensible", le "Guide de lumière", en ces termes : "C'est ce qui se présente à toi lorsque tu clos les paupières. Selon que ce qui se présente à toi est lumière ou ténèbres, ton témoin est lumière ou ténèbres, ou plutôt dans ce dernier cas : tu n'as pas de témoin, pas de partenaire céleste : c'est son absence radicale. Ainsi, les états de l'âme (de ton moi), sont pesés quant à leur pureté ou quant à leur ternissure. Le rôle de cette Balance (que l'on retrouve dans le thème géomantique) est d'indiquer s'il y a excédent ou s'il y a déficit dans l'état spirituel, c'est-à-dire si la lumière l'emporte sur les ténèbres ou inversement. Lorsque le vêtement de misère et de souillure est consumé, se laisse entrevoir la "personne de lumière" ; "le Témoin céleste peut alors disparaître, s'absenter, et toi, rester là, sans lui". Ce "Guru-en-soi" est aussi évoqué en géomancie par la figure Caput Draconis, ou encore Fortuna Major, c'est "l'ouverture en Haut". Le Dragon se tient sur le Seuil. La Fortune Majeure est l'éclosion dans le Coeur, organe de l'intuition et de la Révélation. Najm Kobrâ ne parle pas de la lumière métaphoriquement, mais bien en tant que PHYSIOLOGIE, dont la croissance est désignée comme l'éveil du sens du suprasensible. Ombre et ténèbres : puissances attirant vers l'en-bas où la lumière est retenue captive. Notre véritable nature est Lumière se révélant à Elle-même. Nous venons de la Lumière et y retournons. Elle nous habite en Joie, innocence, émerveillement, courant d'amour. Elle Est ce que nous sommes, fondamentalement. Pour réintégrer notre vraie nature originelle de lumière, il faut discerner l'ombre : la nature créaturielle ("une complète ténèbres", qui passe du rouge au noir lorsque son caractère inflationnaire, soumis aux puissances aveuglantes, est décelée, puis elle apparaît sous forme de "nuages blancs"). L'énergie qui alimente ce dégagement n'est autre que l'énergie spirituelle provenant de la Lumière elle-même. Ce qui épouvante les démons, c'est de voir "une lumière dans ton coeur" (qui te permet de prendre conscience de ce qu'ils sont). L'opération de séparation de l'ombre opère sa propre métamorphose et rend possible en toi la conjonction des deux rayonnements de lumière, montant et descendant à la rencontre l'un de l'autre. C'est bien là ce qui est illustré en géomancie par la figure "Conjunctio", qui fait exploser Carcer, cécité spirituelle et aussi maturation de prise de conscience. "Il n'est pas au pouvoir de l'individu de détruire le Démon dans le monde, mais il peut en séparer son être en abolissant l'ombre dans son âme, qui ne peut se souder à elle que dans l'ombre" écrit Najm Kobrâ. Physiologie subtile : l' "âme inférieure", extravagante, impérative, a affaire au mal, le "moi" du commun des mortels, passionnel et sensuel - l' "âme blâmante", la conscience philo-sophique, l'intellect qui discerne saletés et monstruosités qui encombrent la demeure, s'emploie à les expulser - l' "âme pacifiée" : le coeur, auquel fait accéder la conscience-lumière rejetant l'ombre. Il y a aussi : l'esprit, et la transconscience (le "secret"): "Lorsque ta substance de lumière a grandi en toi, c'est elle qui devient un Tout par rapport à son homogène dans le Ciel; alors c'est la substance de lumière dans le Ciel qui soupire après toi, car c'est la tienne qui l'attire, et elle descend vers toi. Tel est le secret." Chez Najm Kobrâ, une substance ne voit et ne connait son semblable et ne peut être vue et connue que par le semblable; il y a donc un principe d'attirance magnétique qui commande et met en oeuvre l'intuition fondamentale : le cherché est le chercheur. Le "chercheur" n'est autre que la lumière elle-même, captive. Le monde est éprouvé selon sa dimension verticale. La "colonne de lumière" à travers tout le cosmos signifie le retour de la lumière à la lumière. Cette autre dimension de la personne c'est la transcendance. Les cinq sens se transforment en d' "autres sens" - renversement qui détermine un percept suprasensible du sensible. Transmutation des sens en "organes de lumière", en "sens du suprasensible". Cette transfiguration n'a jamais le caractère crépusculaire d'un "fantastique" démoniaque; elle désactive au contraire les superstitions, les délires psychiques de l'imaginaire qui sont les instruments des forces malignes. Au début, l'aperception visionnaire est dirigée sur les figures et les images s'originant au monde sensible, ensuite elle perçoit directement les essences. (Il y a là une corrélation saisissante avec la pratique géomantique qui à l'usage expérimental laisse tomber le "divinatoire" et s'intéresse au "moulin" et à l' "eau",et se tourne vers la source, spiritualité qui englobe "le miroir"). L'intellect devient alors "comme un chasseur aux aguets" (rôle que l'on retrouve constamment évoqué par exemple chez Stephen Jourdain). De "nouveaux sens" appréhendent directement l'ordre de réalité qui leur est adéquat, l'intellect s'avisant de L'IMPOSTURE DES SENS de la sensibilité antérieure, qui lui suggérait que "rien d'autre n'est réel hormis ce que tu vois, goûtes, palpes, par les sens physiques". Un autre mode de percept est découvert, participant d'une Imagination créatrice active. "Mon ami, ferme les paupières et regarde. Si tu me dis: je ne vois rien, tu fais erreur. Tu peux très bien voir. Malheureusement, la ténèbre est si proche de toi qu'elle obstrue ta vue intérieure, au point que tu ne la discernes pas. Si tu veux la discerner et la voir devant toi, tout en ayant les paupières fermées, commence par diminuer ou par éloigner quelque chose de ta nature" dit Najm Kobrâ, et "Lorsque tu visualises un ciel, une terre, un soleil, ou des astres , sache que c'est en raison et en fonction de ce qu'en toi-même est devenue pure la parcelle qui provient de cette mine". "Réciprocité d'états qui d'une façon très caractéristique, commente Henry Corbin, se projette et s'exprime en termes de spatialisation et de localisation. Le pur espace spirituel NAIT DE L'ETAT VECU et l'état vécu est une VISITATION. C'est ainsi que le Soi se montre au Soi., que le Contemplant est le Contemplé. Najm Kobrâ nous invite à "lire avec les yeux de lumière", ce qui relie l'amour humain et l'amour divin qui ne s'opposent nullement à la façon d'un dilemme devant lequel un choix se poserait. Ce sont deux formes d'un MEME AMOUR. "Le passage de l'un à l'autre ne consiste pas dans le transfert de l'amour d'un objet à un autre" commente Henry Corbin, car l'Absolu n'est pas un objet, mais le Sujet ultime. On retrouve ce discours chez Rûzbehan et les "Fidèles d'amour". La métamorphose du sujet résout les dissonances apparentes dans les paradoxes; il arrive que s'adressant à la beauté terrestre, l'amant s'écrie: "tu es moi !". Kobrâ cite d'ailleurs cette phrase d' Hallâj : "Je suis celui (ou celle) que j'aime ; celui (ou celle) que j'aime est moi".

Commentaires

Bonjour Phil,

J’ai beaucoup aimé cette note. En la lisant, on a confirmation que la géomancie, et le thème géomantique en particulier, ou simplement un jet de points, sont le « miroir de l’âme ». Même en ne les interprétant que superficiellement, on comprend qu’il ne s’agit pas uniquement d’un reflet de l’humeur du moment, mais que ça va plus loin, que c’est notre intériorité profonde qui apparaît. D’ailleurs, à ce propos, les explications que tu donnes ici, de Conjunctio et de Carcer, et l’action de l’une sur l’autre, sont très intéressantes. Victorinus en parle aussi, sur son blog, dans le premier volet de son article « Le Secret » : « …l’ivresse de l’ignorance ou celle de l’obscurantisme aveuglés par les apparences de l’existant, avant la transmutation opérée par la réalisation d’une conjonction illuminante de l’existant et de l’être pur qui l’habite et le soutient. « Dégrisé », le témoin sait qu’il est lumière... » Décidemment, la géomancie ne cesse de m’étonner, de m’intriguer. Mais ce qui est vrai pour cet art oraculaire, s’il est un moyen, un chemin, qui nous guide vers la connaissance de soi, il en est de même pour tout. Toutes les rencontres, tous les évènements, tous les choix que nous faisons nous y conduisent.

La lecture de certains mots ou phrases de cette note m’a poussée à des réflexions instantanées qui ont soulevé des questions, notamment sur le Soi, le moi, la Joie et le malheur, la Lumière et les ténèbres, etc… Ces questions, je pense les poser à Jean-Marc Mantel, sur son forum. C’est amusant que tous ces lieux de discussions soient comme des vases communiquants : ce que je lis ici, chez toi, se retrouve sous forme de questions chez Jean-Marc, et le dialogue entre lui et moi atterri sur le blog de Gérard… Il serait peut-être pas mal, un jour, de regrouper tout ce qui découle du même fil conducteur, tout ce qui est parti d’un point et a entraîné d’autres discussions. Un peu comme une bobine qu’on déroule pour faire un ouvrage…

Bises et à bientôt Phil ! Ici ou là…

Ginou

Écrit par : Ginou | 06/12/2008

J'étais assez content trouver cette page. Je voulais à vous remercier pour votre pour ceux time juste pour cette fantastique lire! J'ai vraiment apprécié Aimée peu et i ont également vous économisé pour fav à consulter nouveau stuff dans votre blog .

Écrit par : Robin | 08/07/2013

Thank You Robin !

Écrit par : Philippe DUBOIS | 09/07/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu